fbpx

Matériel : nettoyer ses chaussures

DSC_1405_smallIl y a des fondamentaux dans la vie : une course se prépare (sauf pour Ludo), pas de gâteau sans chocolat  , on n’oublie pas l’anniversaire de sa copine et on lave ses chaussures de running.

  Ce n’est pas parce que ce ne sont des chaussures de sport qu’elles ne méritent pas d’attention après les séances ! Surtout lorsqu’on voit le prix du matériel.

A moins de ne courir que sur tapis, il est difficile de ne pas salir ses chaussures. Même les coureurs de caniveau, joggeurs urbains ne sont pas à l’abri d’une flaque ou d’une crotte de caniche. Pour le trail, c’est pire, il est souvent impossible de reconnaître la couleur d’origine après une sortie dans la boue (après, cela peut-être une tactique quand on ne supporte plus les couleurs fluos de son matériel;). Quant à l’odeur, n’en parlons pas.

DSC_1405_smallMes Adidas Adios Boost sales. Sacrilège ! Et guère motivant…

Pour éviter de vivre avec des armes chimiques noirâtres aux pieds, une seule solution : racheter d’autres chaussures, laver ses runnings.

Donc, même si on a envie de s’effondrer sur le canapé avec une bière fraîche (ou un Cacolac pour l’Homme) au retour d’une course, on serre les dents pour un dernier effort : le nettoyage des chaussures. Il faut mieux éviter d’attendre car enlever de la boue sèche est un vrai calvaire et ensuite, cela empêche que nos petits souliers se transforment en armes chimiques de destruction massive : les bactéries responsables de l’odeur de maroille périmé adorent les terrains humides et chauds, autant éviter qu’elles s’installent.

Comment

1) Enlever la semelle de propreté

En général, les semelles de propreté sont amovibles. Si elles sont sales, il est possible de les laver à l’eau tiède avec du savon puis de les laisser sécher à l’air ambiant. La chaleur altèrant les matériaux de la semelle, on évitera le radiateur ou le sèche-cheveux pour les plus pressés. La semelle de propreté conserve mieux sa forme initiale lorsqu’elle sèche séparément.

DSC_1409_smallSans la semelle de propreté

 

2) Avec vos blanches mains

Avant de salir l’évier avec nos petits souliers boueux, on commence par enlever le plus gros en claquant les semelles l’une contre l’autre afin de décoller les gravillons et l’essentiel de la boue. Ensuite, lavage à la main. Parce que les chaussures de running ont besoin d’amour et de tendresse. Surtout pas de passage en machine à laver, car cela risquerait de décoller la semelle, de déchirer le mesh et de détériorer les propriétés de la semelles (amorti, dynamisme). Donc la machine, c’est niet. ça tombe bien pour les garçons 😛

Pour décrasser tout ça, on peut utiliser une petite brosse souple ou une vieille brosse à dent. De l’eau tiède, du savon type savon de Marseille (ou du liquide vaisselle si vous n’aimez pas les Marseillais), un peu d’huile de coude et voilà ! Des chocapics. Ou des runnings de nouveau étincelantes devant nos yeux émerveillés.

DSC_1413_smallBeeeelles !

3) Au soleil !

Maintenant, nos chaussures sont certes propres mais trempées. Et pour éviter d’avoir à nettoyer toute la maison en plus des chaussures, nous allons laisser sécher nos runnings tranquillement à température ambiante. Là, aussi, il vaut mieux éviter des les coller au radiateur car cela déforme le chaussant. J’ai eu le malheur de tester sur mes Asics une fois, j’avais l’impression qu’elles avaient rétréci…Une autre solution pour faire sécher ses chaussures est de mettre du papier journal. En plus, vous aurez des conversations fantastiques avec vos runnings.

4) contrôle technique

Laver et entretenir ses chaussures de running permet de vérifier leur usure et de contrôler qu’il n’y a pas de déchirure. Comme pour une Fuego tunée avec amour, difficile de voir si les magnifiques jantes 14 pouces ne sont pas rayées quand il y a 1 cm de boue dessus !
En conclusion : tout le monde à la douche !

Une pensée sur “Matériel : nettoyer ses chaussures

  • 12 novembre 2017 à 18 h 26 min
    Permalink

    Jolis conseils. Je me suis fait avoir par l' »huile de coude », que j’ai googlée. Mince!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *