fbpx

Bye Bye 2015

Les tortues-runners devant la tour Eiffel

Clap de fin pour 2015, voici donc l’heure du bilan avant de penser à 2016 ! Retour sur une année particulièrement riche pour nous.

L’année passée a été la plus folle, en terme de distance et de défis : 2 marathons et un ultra-trail nocturne de 72 km pour terminer en beauté ! 1 471 Kms parcourus pour moi, la moitié pour Ludo parce que « s’entraîner, c’est tricher ». Forcément, avec notre habituelle préparation au top et nos physiques affûtés, franchir la ligne d’arrivée de certaines courses a été tout à fait évident une vraie surprise.

Ludo avec la médaille du marathon de Paris Les 2 moments les plus forts de l’année : le t-shirt orange fluo, la médaille discrète bling-bling du MDP en avril et les chasubles ‘comment ça s’enlève ce truc’ de la Sainté en décembre. ça ne se voit pas mais ce sont les. plus. beaux. t-shirts. de notre vie.
Nos dossards de la Saintélyon

Plus en détail, cela donne :

Côté course à pied :

  • 12 dossards pour moi et 11 pour Ludo, étant donné qu’il n’a pas participé aux Foulées d’Angoulême ni à la Course du muguet à Cergy (feignasse).  Il a fait le cross de Cergy pour compenser (un peu).
  • Les courses vont des 8.6 km du cross aux 72 de la Saintélyon en passant par des 10 km, un 20km, un semi, des trails de 30 km et des marathons. Bref,  cette années, nous avons couru toutes les distances sur quasiment tous les terrains !

Les coureurs dans les routes et cheminsRoute et chemin : en 2015, nous avons usé nos semelles partout.

  • Des records personnels sur 10Km et semi-marathon. Ludo avale les distances en 45min 58sec (Paris Centre Nike) et 1h 45min 29sec (Semi de Rueil Malmaison) quant à moi, il me faut 46min 57sec (Paris Centre Nike) et 1h 46min 57sec (Semi de Rueil Malmaison) pour en venir à bout. Hey, nous sommes (presque) rapides !
  • La découverte de la distance mythique. 2 fois, parce qu’on n’arrive pas encore à bien situer le mur. Paris était magique car c’était notre premier marathon mais le Médoc remporte la palme de l’ambiance et des meilleurs ravitos de tout l’univers.
  • L’aventure du trail : on peut marcher, manger aux ravitos et boire du vin chaud à l’arrivée. C’était une évidence que le trail était fait pour nous ! Bon, mettre des côtes partout sur les parcours, c’est un peu fatiguant mais c’est tellement fun de descendre la colline ensuite à toute allure !

Côté vélo :

  • Une balade de 60 km à l’Anjou Vélo Vintage sur un biclou plus vieux que moi. Ludo avait un vélo de hipster flambant neuf, il n’a donc pas le droit de s’exprimer à ce sujet. Sachez que j’ai souffert.

Balade à l'Anjou vélo vintageDes fois, le vélo avec les copains, c’est fun.

  • Les 24 h VTT de Cergy qui m’ont confirmé que le vélo nuit gravement à mon intégrité physique. J’ai testé l’abandon en compétition et la visite aux infirmières. Ludo a testé l’épreuve en solo. Il a râlé, je ne comprends pas pourquoi.

Les 24h de VTT de CergyEt puis, d’autres fois, c’est…beaucoup moins drôle, hein, Ludo ? 😛

Côté forme :

  • Des ampoules pour Ludo, des douleurs au genou, à la hanche et au dos pour moi (merci les chutes en vtt pour ça) mais pas de grosses blessures nous ayant handicapé pendant des mois comme en 2014. Il nous faut bien des excuses pour justifier nos petits chronos ! A défaut d’une préparation minutieuse pour éloigner les bobos, nous avons su rester dans le canapé quand les jambes commençaient à tirer. Pour tout le reste, il y a Saint-Doliprane.
  • Se farcir 2 prépas marathon et 1 prépa trail, ça fatigue et surtout ça donne faim. Qui a dit que la course à pied faisait maigrir ?

Au départ du marathon du Médoc Affûtés, je vous dis. Comme des couteaux à beurre !

 En conclusion, 2015 aura été une belle année pour nous. Il n’y a pas eu que des performances, certains moments ont même été assez douloureux mais nous nous sommes fait plaisir et c’est ce qui continuera à nous motiver pour 2016 (bon, le vélo, je vais y réfléchir à 2 fois avant de retenter l’aventure…).

Au départ de la Saintélyon

Notre planning 2016 n’est pas encore fixé, cependant, nous serons au départ du Maxicross de Bouffémont en février. Pour le reste, nous verrons au fur et à mesure 🙂

A très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *