Mizuno Wave Rider 20, la valeur sûre

 
Fin 2016, Mizuno avait célébré les 20 ans de son best seller en sortant la Wave Rider 20. Fan de ce modèle, j’avais hâte d’essayer cette nouvelle version. Seraient-elles à la hauteur de la légende ?

Comme vous l’avez peut-être remarqué, j’aime beaucoup ce modèle de la marque japonaise. J’ai eu aux pieds les 17, 18, 19 et finalement, les petites dernières, les 20. Si la version 17 m’avait laissé un souvenir mitigé avec son mesh trop fragile qui se déchirait aux points de pliures au bout de 500 km et des lacets de 3 km chacun, la 18 avait été un vrai coup de cœur. J’en ai même eu deux paires ! J’aime vraiment la polyvalence et le confort des Mizuno Wave Rider, ce sont mes chaussures pour borner tranquillement à l’entrainement et aller trotter sur marathon. Il y a d’ailleurs de fortes chances que je les emmène à Cheverny en avril.

Avec la 18 et la 19, 1543 kms cumulés sur cette photo. Costaudes les Rider !

Côté innovations, la marque annonce que la géométrie de la fameuse plaque Wave a été repensée et associée à une nouvelle mousse de la semelle, pour que la chaussure bénéficie d’un meilleur amorti.  Le mesh a été retravaillé pour être plus respirant et résistant. Il ressemble d’avantage à ce qu’offre Adidas par exemple (ça ne me dépayse pas de mes Boston, donc) et semble visuellement plus costaud que celui des 18 et des 19. Esthétiquement parlant, je ne les mettrai pas en ville (quoique, parfois je fais des associations étranges…) mais je trouve les coloris réussis sans être tape-à-l’oeil. Il y a aussi un effort de ce côté-là de la part de Mizuno. Si on peut être canon en plein effort, autant ne pas se priver !

Quand on voit d’où part la marque, on voit que c’était pas gagné d’avance !

 

La marque présente les Wave Rider 20 comme des « chaussures polyvalentes à destination de tous profils de coureurs, pour un usage intensif ». Sitôt mon paquet reçu, je suis vite sortie vérifier ces belles promesses.

Faites pour trace la route !

Place aux travaux pratiques, donc. Rien à redire sur le confort, j’ai l’impression d’avoir des pantoufles et j’ai de l’espace pour bien poser mon pied. Les séances de fractionnés entre le canapé et le frigo me laissant sur ma faim, direction les quais de Seine pour tester mes nouveaux chaussons. Faut que je teste l’aspect intensif, hein.

20 ans, le bel âge pour la Wave Rider 20 ?

Après quelques sorties, je peux confirmer que la semelle est moins rigide que celle de ses aînées. Plus de point dur au niveau de la plaque, de sensation de claquer sur le sol et l’obligation de ‘rôder’ les chaussures pendant une petite centaine de km ! ça fait plaisir.
Personnellement, j’ai l’impression de mettre les pieds dans une paire de running déjà portées et faites à mon pied. De vraies charentaises ! Comme d’habitude avec ce modèle, pas d’échauffement ou d’ampoule sur mes petits petons, je suis ravie. Pour les habitués, bonne nouvelle, Mizuno a enfin réduit la longueur des lacets ! Yeah, plus besoin de doubles nœuds pour éviter de trébucher sur ces lacets ! Il leur a fallu 20 ans mais ils y sont arrivés 😉

Hello vous, on va passer beaucoup de temps ensemble !

Période hivernale oblige (et n’habitant pas dans le Sud), j’ai eu tout loisir de tester les Wave Rider 20 sur sol humide. Et même quelquefois, sur route sèche, la folie ! Les Wave Rider 20 sont en effet des pantoufles urbaines, elles exprimeront tout leur potentiel lors de sorties longues, de marathons ou de semi-marathons. La route est leur terrain de prédilection. Sans avoir l’accroche des Adidas, la tenue est correcte (j’ai connu pire avec les modèles précédents. Là, je ne suis pas encore tombée dans un virage et n’ai pas glissé sur un passage piéton. Gros progrès !). En revanche, dès qu’on sort des terrains battus, on sent qu’elles sont à la peine.

Les Mizuno Wave Rider sont clairement des routières, pour les sorties un peu plus natures, il vous faudra opter pour une autre paire.

Mizuno Wave Rider 20 : bonne à tout faire

J’aime beaucoup les Mizuno Wave Rider car le modèle évolue peu d’une version à l’autre, il n’y a pas de révolution abrupte entre chaque édition. J’avais adoré la 18 et la 19, je partais donc confiante avec les Wave Rider 20.

Comme je l’ai dit, pour moi, ce sont mes chaussures préférées pour accumuler les kilomètres sans me poser de questions. Cependant, les Mizuno Wave Rider 20 sont un modèle polyvalent et il serait dommage de les cantonner à des allures plus tranquilles. Ok, elles ne sont pas taillées pour battre les Kenyans mais elles répondent présentes durant des séances de fractionnés, avec des rythmes variés allant de l’allure 10 km au marathon en passant par des séries de 30/30. Cette réactivité me confirme qu’on peut utiliser aussi bien cette paire à l’entraînement qu’en compétition, aussi bien sur un 10 km qu’un marathon. J’ai d’ailleurs vu une concurrente boucler son 100 km à Amiens avec ! Je vous le dis, on peut tout faire avec ces Rider !

Si vous cherchez une paire de chaussures capable de vous suivre sur la majorité de vos sorties, les Mizuno Wave Rider 20 peuvent vous combler. Cette polyvalence explique sans aucun doute le succès de ce modèle dans les pelotons.

Pour résumer cette Mizuno Wave Rider 20

 La Wave Rider, c’est la grande classique de chez Mizuno, le modèle de référence qui se bonifie avec le temps. Parfaitement polyvalente, cette chaussure peut vous accompagner à l’entrainement comme en compétition. Bien sûr, elles ne peuvent pas être parfaites partout donc si vous souhaitez une paire plus spécifique (dynamique, amortie, pour la route ET les chemins…), il vous faudra vous tourner vers d’autres modèles mais la Wave Rider 20 peut plaire à un grand nombre de coureurs, qu’ils soient débutants ou confirmés.

Bref, cette vingtième édition est une réussite, à la hauteur de la légende ! Mizuno continue de faire évoluer doucement ses Wave Rider en conservant les points forts : confort, dynamisme et polyvalence.

Les nouveaux chaussons pour avaler les kilomètres sont disponibles  en modèle homme ici et en modèle femme là.
Profitez des soldes pour vous équipez à un prix tout doux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *