Roulez jeunesse : restauration d’un vieux vélo

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Olivier dit :

    Bonjour,

    c’est top, je comptais justement retaper le vieux vélo peugeot trouvé dans le garage de beau papa et je suis tombé sur votre site.
    Ca fait un moment que je comptais m’y mettre mais je n’ai encore pas osé me lancer n’étant pas un grand bricoleur…
    Votre page m’a motivé, je vais me lancer!
    Merci!!

    • Mimi dit :

      Bonjour Olivier,

      Merci pour votre commentaire !
      Je ne suis pas une grande bricoleuse non plus, mais mis à part pour bien tendre les câbles et enlever les pièces coincées où j’ai eu besoin d’aide, démonter et remonter un vélo est assez simple 🙂 Il faut éviter de perdre les petits boulons, vis, ne pas tout mélanger et ne pas hésiter à prendre plein de photos pour se souvenir comment étaient placés les différents éléments (ça aide ensuite lors du remontage).
      Bon bricolage !
      N’hésitez pas à repasser pour nous montrer votre Peugeot 🙂

  2. Loïc49 dit :

    Bonjour,
    Suite à la réception de votre message sur mon site personnel, je suis venu visiter le vôtre. Félicitations pour le désir de restaurer ce vélo TERROT. Son état (pas abîmé) le méritait bien ! Je vais me permettre d’écrire quelques petits commentaires, à seule de paufiner cette belle restauration :
    1. ce vélo est un demi-course donc d’origine en 700C et non une randonneuse (vélo artisanal) ou un routier (vélo de série) en 650B. Pourquoi ? Tout simplement parce que les mâchoires des freins seraient trop courtes pour être montées sur un vélo en 650B, dont les jantes sont d’une dimension réduites par rapport aux 700C. Les patins n’atteindraient pas la jante mais toucheraient sur les flancs des pneus ! ! Traditionnellement sur un demi-course les pneus qui conviennent le mieux sont les 700C X 28 mm. très efficaces et moins fragiles, surtout en ville pour monter sur les trottoirs.
    2. L’une des dernières photos montrent, en gros plan, les deux manettes de dérailleur : rien à dire sur celle de gauche, mais celle de droite (qui commande le dérailleur arrière) est montée à l’envers. Elle doit être symétrique par rapport à celle de gauche. Sinon la partie haute de la manette (partie plus large) passe trop près du tube diagonal, et doit être dirigée à droite pour la manette droite et à gauche (comme vous l’avez bien fait) pour la manette gauche. Je ne sais pas si c’est clair ?
    3. dernier petit détail concernant la courroie de cale-pied en photo. Telle qu’elle est (sur la photo) il est impossible de serrer la courroie, ni de la desserrer. L’extrémité de la courroie ne doit pas être repliée dans le petit anneau, mais laissée libre pour pouvoir tirer dessus (pour serrer) ou pour la desserrer. Là aussi je ne sais pas si mon explication est claire !
    Bonnes balades en vélo !
    Loïc49 pour http://mesrandonneesavelo.e-monsite.com/

    • Mimi dit :

      Merci Loïc pour ce retour détaillé ! Cela nous fait plaisir que vous ayez pris le temps de nous lire et de nous répondre 🙂
      Pour le remontage du vélo, comme c’était la première fois, nous nous sommes un peu emmêlés les pinceaux aux niveaux des manettes, merci pour la précision !
      Vos explications sont très claires, pour l’extrémité de la courroie, je l’avais rentrée pour les photos et ne pas la laisser traîner dans la poussière. C’est vrai que comme ça, on ne peut pas du tout ajuster le lien 🙂

      Bonne route !

  3. simon dit :

    Salut,

    Beau boulot ! J’ai le même modèle en Peugeot que je restaure également, et j’ai un pignon qui est fêlé, quelqu’un saurais me dire où est ce que je peux trouver les pignons 5 vitesses compatible avec ce vélo ?

    • Mimi dit :

      Salut Simon et merci pour ton commentaire 🙂

      Oui, Peugeot ayant racheté Terrot à la fin des années 50, certains modèles sont très proches. Pour le pignon fêlé, il me semble qu’on trouve des cassettes 5 vitesses sur le site du cyclo.com. ou même Décathlon (à 10€). Sinon, tu peux peut-être aller faire un tour chez un réparateur vélo ou un atelier solidaire et leur demander s’ils n’ont pas ce type de pièce en stock.

      Bonne restauration !

  4. Ironalbat dit :

    Salut ! Super boulot! Je suis entrain d’en retaper un aussi (un vieux Gitane) et j’ai une petite question : Comment as-tu fait pour tremper les roues dans le vinaigre ? Tu as tout mis dans une grande bassine ou simplement asperger dessus ?)

    • Mimi dit :

      Salut,
      Merci pour le commentaire! Ha, j’ai un Gitane également : un Record de 1986. Je roule toujours avec et il a encore presque tout son équipement d’origine 🙂 Et le tien, c’est quel modèle ?
      Pour nettoyer les roues, le plus simple est effectivement de pulvériser du vinaigre dessus, en utilisant une ancienne bouteille de spray ménager par exemple puis de nettoyer avec une éponge ou un chiffon humide.
      Pour les pièces plus petites (leviers de frein, moyeux, visserie…), là, tu peux les mettre à tremper dans une petite bassine pour les nettoyer en profondeur.

      Bon nettoyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *