En route pour la Sainté !

Sainté_affiche

72 Km,  1950 m de D+, en pleine nuit, ça ne se fait pas en short et claquettes (même en comptant très fort sur le réchauffement climatique). Voici ce que nous avons emporté pour cette édition 2015.

Côté matos, à défaut d’avoir trouvé les jambes de Benoit Cori, double vainqueur de l’épreuve, nous avons profité des soldes d’été pour nous équiper (ha, la preuve qu’on s’y est pris en avance !). Instant mode. Durant la nuit du 05 au 06 décembre, nous porterons donc:

matos_Ludo_smallBel effort de Ludo qui assortit ses chaussettes à son caleçon.

  • montre GPS Garmin Forerunner 310 qui tiendra largement plus de 10h pour moi et Nike Sportwatch pour Ludo. La batterie de sa montre lâchera au bout de 8h, perdant toute sa course. Des menaces de destruction ont été proféré contre cette montre.
  • lampe frontale Led Lenser SEO 7R pour moi et Petzl Myo pour Ludo. Testées sur les 24H de VTT, j’ai bien pu voir les arbres devant moi avant de rentrer dedans. En plus, c’est super pratique pour bricoler, selon M. Leroy Merlin Ludo. Et nous n’aurons même pas besoin de changer les piles en cours de route. De bonnes loupiotes donc.
  • bonnet Saintélyon offert par l’orga, un tour de cou semi de Boulogne (on ne fait Boulbi que pour cette raison :P) et des gants pour protéger nos mimines.
  • chaussettes propres assorties aux pompes, parce qu’on aime avoir les pieds stylés. Je prévois une seconde paire de chaussettes de rechange en cas de plongée intempestive dans une flaque.
  • New Balance Leadville 1210 qui font sécher la boue, rendent la foulée légère selon Ludo et filent des ampoules selon moi. J’ai refait le stock de pansements et de Doliprane, rien ne peut m’arriver. Finalement, je préférerai jouer la sécurité et embarque mes Kapteren race pour la course : en plus de 200 kms, ces chaussures ne m’ont jamais fait d’ampoules, contrairement aux New Balance.
  • sac MT 10L rouge Quechua pour Ludo et Kalenji Trail 9/14L pour moi. Des sacs qui vont nous permettre d’emmener notre maison et nous n’avons même pas eu besoin de vendre nos organes pour les acheter (pas comme les sacs Salomon, quoi). Ludo part avec la poche à eau de 2L (oui, parce qu’on prévoit de sauter des ravitos s’il y a trop de monde) et moi avec 2 bidons de 600mL chacun (je trouve les bidons plus pratiques à recharger). Une bonne partie du peloton porte les mêmes sacs, génial pour se retrouver dans la foule (ou pas)…

matos_Mimi_smallMa tenue pour faire la fête dans les bois

Pour la minute gastronomique :

  • eau + sirop pour humecter nos petites gorges. Parce que nos estomacs ont du mal avec les boissons d’effort. Finalement, je tournerai au wisky eau +coca pendant toute la course et Ludo, à l’eau plate.
  • barres chocolat Nestlé qui ne transforment pas en briques avec le froid; gels pomme Aptonia pour L’Homme et Caramel pour moi; des compotes. Ludo engloutira tout alors que mon estomac sera juste capable d’avaler un gel et une barre. J’ai tenté de picorer des Tucs à un ravito, j’ai mis 5 km à les digérer donc le solide, très peu pour moi sur cette course. J’ai ensuite jeté tous les emballages dans la nature, vous vous en doutez bien.

Sans oublier le sac à la consigne, avec nos vêtements de ville pour se changer et éviter de sentir le camembert pourri dans le TGV.

Au final, nous sommes satisfaits de notre matériel, je ne pense pas avoir commis de grosse erreur pendant la préparation de nos cartables. Et à voir l’équipement des autres concurrents autour de nous cette nuit-là, je me dis que les débutants que nous sommes avons bien géré notre équipement 🙂 Comme quoi, ça sert de passer des heures à regarder des vidéos de chatons à lire des comptes-rendus de courses !

Rendez-vous ici pour lire le compte-rendu de notre SaintéLyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *